À première vue, on croirait voir un chasseur posant fièrement auprès d’un éléphant fraîchement abattu.

Il faut dire que l’image reprend tous les codes, tous les clichés des photos trophées que certains riches chasseurs aiment prendre lors de leurs safaris, en compagnie des cadavres des animaux sauvages qu’ils assassinent. Dans le but avoué de se prendre pour Indiana Jones, ils n’hésitent pas à payer des petites fortunes pour pouvoir tuer des animaux protégés dans des grands parcs africains, ou autres régions tropicales.

Mais regardez bien attentivement : cet homme n’a pas d’arme, et l’animal n’est pas mort : bien au contraire, il est plus vivant que jamais. Il y a du sang, pourtant aucun animal n’est blessé. C’est une femelle… Ça y est ? Vous l’avez ?

ASPAS
Précédent1 sur 3
La suite à la prochaine page