Ce véritable empire de jus détox doit son succès à Khalil, qui en plus d’être patron, est la preuve et l’étendard de l’efficacité des produits pour la santé.

Selon Khalil, c’est en effet grâce à ces jus qu’il est parvenu à sauver sa propre vie et à passer à un mode de vie sain !

Il a d’ailleurs écrit un livre à ce sujet : « How I forgot to Die », qui retrace sa lutte acharnée pour prendre un nouveau départ.

Khalil Rafati est arrivé jeune à Los Angeles, fuyant sa ville natale de l’Ohio pour échapper à une enfance brisée, marquée au fer rouge par les sévices et l’abus sexuel.

Il finit par trouver du travail dans la revente de voitures, et il semblait plutôt bien parti pour se tailler une place… mais lorsqu’il commence à dealer de la drogue « à côté » pour arrondir ses fins de mois, c’est la déchéance. Bientôt, il se met à vendre de la kétamine et de l’ecstasy, qu’il consomme également au quotidien — avant de sombrer dans l’héroïne et son enfer.

La suite à la prochaine page