Tout commence un lundi matin, il y a cinq ans, quand Jack Morris, 21 ans, arrive à son travail, déprimé et fatigué du week-end. Typiquement le genre de moment où l’on se demande ce qu’on fait là. Puis viennent les questions du style : « est-ce que j’ai vraiment besoin de ce job ? », « est-ce que je m’éclate vraiment ? » En général, le fait d’en arriver à une telle remise en cause constitue d’ores et déjà une partie de la réponse…

C’est à ce moment-là qu’il a dit : stop. Il a alors pris son courage à deux mains et a démissionné de son poste d’homme de ménage. Il investit le peu d’économies dans un aller simple pour Bangkok. « J’ai décidé ça de manière impulsive, je n’en pouvais plus de ma routine de 9h-18h. Un matin je me suis levé, et j’ai eu envie d’essayer quelque chose de différent. Je suis parti seul, curieux de voir ce qu’il pouvait m’arriver » a-t-il confié au DailyMail.

Quelque temps plus tard, Jacks Morris s’est lancé sur les réseaux sociaux, en parallèle de la création de son blog DoYouTravel. Désireux de partager et de raconter ses aventures et soucieux de la qualité des images postées, il a acheté un appareil photo. Au début de l’expérience, le jeune anglais ne s’attendait pas à ce que cette passion devienne un jour un métier à plein temps. Mais le succès arrivant, tout est allé très vite. Sur Instagram, doyoutravel compte plus de 1,7 million d’abonnés, ndlr.

@doyoutravel

Mais tout n’a pas toujours été facile. Avant de goûter à une vie très confortable, rendue possible grâce au sponsoring de grandes marques comme Disney ou AirBnb, Jack Morris a galéré pendant plus de deux ans. Mais même dans les coups durs, il a essayé de rester positif : « Je me disais que je préférais être fauché sur une plage de rêve que gagner correctement ma vie en m’ennuyant derrière un bureau. » On n’aurait pas dit mieux !

La suite à la prochaine page