Nous savons que des millions de personnes en Afrique souffrent de la faim, vivant dans des conditions inhumaines de pauvreté, de conflits civils, de guerre et de terrorisme. Ce que nous ne savons pas tous, c’est que les ressources naturelles et les matières premières en Afrique sont injustement soutirées à la population locale et exploitées par des sociétés offshore.

Ceci est ce qui ressort de l’analyse des Panama Papers. Les journalistes du ICIJ (International Consortium of Investigative Journalists) ont découvert les négociations secrètes des politiciens, militaires, fonctionnaires d’Etat et les entrepreneurs qui se partagent les richesses africaines.

Plus de 1400 sociétés offshore sont directement liées à la richesse de l’Afrique

Les sociétés permettent d’exploiter les ressources naturelles (pétrole, gaz, or, diamants …) qui appartiendraient de droit aux pays africains.

 

Précédent1 sur 2
La suite à la prochaine page