rsque nous parlons de samouraï on pense immédiatement au guerrier japonais. Toutefois, cette caste aristocratique illustre n’était pas la seule à garder les secrets des arts martiaux ; pendant le Moyen-âge japonais (1185-1573) il y avait une classe de guerrières nobles qui ont appris les techniques de combat tout comme leurs homologues hommes.

Les onna-bugeisha étaient formées pour utiliser des armes, pour se défendre elles-mêmes mais aussi la maison en temps de guerre, quand les hommes devaient s’absenter pendant de longues périodes.

Les femmes de samouraï étaient principalement des femmes au foyer. Cependant ces matrones devaient être en mesure de défendre leur territoire lorsque les maris étaient engagés dans la guerre.

Les onna-bugeisha, plutôt que le katana, préféraient l’utilisation de la naginata, une arme dotée d’une lame de taille moyenne, très utile pour le combat individuel.

Représentation de la guerrière Ishi-jo (1848)

Précédent1 sur 3
La suite à la prochaine page