Les feuillets Post-it. Nous vivrions dans un monde de chaos et de terreur sans eux. Personne ne se souviendrait de rien. Personne ne pourrait laisser des messages passifs agressifs sur les portes de réfrigérateurs communs.

Mais surtout, personne ne pourrait avoir le genre de guerre de Post-it épique qui s’est récemment déroulée à New York.

Tout a commencé lorsqu’un employé a écrit un simple «hi» (allo) inofenssif avec des feuillets Post-it sur une fenêtre du 6e étage d’un immeuble de bureaux à New York.

guerre-post-it-01

Bientôt, «Sup» (salut) est apparu sur un édifice de l’autre côté de la rue.

guerre-post-it-02

Comme les deux édifices hébergeaient plusieurs agences de média et marketing, le tout s’est éventuellement transformé en guerre.

guerre-post-it-03