Quand sa mère tire la sonnette d’alarme, Renaud revient avec l’ambition d’aider son fils, alors âgé de 17 ans. Malheureusement, tous les recours habituels proposés par les institutions sont inefficaces. Ainsi, il décide, avec l’accord de la mère et de la CPE, mais contre l’avis des professeurs et du proviseur de Tom, de déscolariser son fils pour l’emmener en voyage, alors qu’il devait passer le BAC. Mais pas n’importe lequel.
Car ce voyage, c’est trois mois… dans les vastes espaces naturelles du Kirghizistan, à dos de cheval. Une idée folle pour deux personnes qui n’avaient jamais fait de cheval, mais que le père, qui a déjà voyagé en Sibérie et en Mongolie, prépare sciemment.
« Les rencontres, la nature et la culture animiste m’ont confirmé dans l’idée que l’avenir, contrairement à ce que la société essaie de nous inculquer, n’était pas dans la modernité et le consumérisme » confie le père auprès de Mr. Mondialisation, d’où sont extraits ces morceaux d’interview.

Editions Kero
La suite à la prochaine page