La revue « Sociel Psychological and Personnality Science », a fait une étude sur les personnes qui prenaient des selfies.

Ce qu’ils cherchent à prouver c’est que les personnes qui prennent un nombre démesuré de « selfies » sont sans nul doute narcissiques, numériquement parlant.

Des chercheurs de l’Université de Toronto ont étudié de très près le comportement de 198 étudiants.

La moitié de ces individus prenaient effectivement des égo-portraits à n’importe quel moment de la journée, d’une façon excessive. On leur impose en suite deux critères précis : l’attirance et la désirabilité.

Précédent1 sur 2
La suite à la prochaine page