Même si nous utilisons la même monnaie depuis 15 ans, la valeur des pièces, selon leur production, est toujours susceptible de varier. Comme cette pièce de 2 euros qui pourrait valoir en réalité 600 euros…
Ainsi, une pièce de monnaie comme vous la voyez actuellement, n’a pas forcément la valeur que l’on pense. Cela dépend des pays d’où elle provient, mais également son modèle. Pour étayer nos propos, restons concentrés sur les pièces de 2 euros seulement. Si la grande majorité vaut bien ce qu’elles affichent, certaines valent plus pour le plus grand bonheur des collectionneurs

 

Par exemple, les pièces commémoratives en France ont prix plus élevé, entre 3 et 10 euros, en général si elles sont neuves. Dans d’autres pays, selon leur année de production (hors pièces commémoratives), certaines pièces de 2 euros valent bien plus. En Grèce notamment, une pièce datée de 2004 et 2007 peut valoir 15 euros.
C’est surtout dans les micro-États que les pièces ont valeur plus importante car plus rares. Par exemple, à Saint-Marin, toutes les pièces de 2 euros produites de 2003 à 2010 valent aujourd’hui 20 euros minimum. Celles produites en 2011 et 2012 sont estimées à 5 euros.
Au Vatican, c’est carrément le jackpot. Une pièce de 2 euros de l’État de la papauté produite en 2002, 2003 et 2004 sont estimées à… 100 euros. Celles estampillées entre 2005 et 2012 valent entre 30 et 40 euros à l’état neuf.

 

 

Getty Images
Précédent1 sur 2
La suite à la prochaine page