50 CENT CHOQUE LE MONDE EN HUMILIANT UN JEUNE HANDICAPÉ

Bad buzz pour 50 Cent. Le rappeur s’est attiré les foudres des internautes en se moquant publiquement d’un jeune handicapé à l’aéroport. On ne valide pas du tout.

50 Cent pensait bien faire en pointant du doigt un agent de nettoyage qui avait l’air sous l’emprise de drogue pendant ses heures de travail, mais ce que le rappeur ne savait pas, c’est que le jeune homme souffre de sévères troubles de l’anxiété. C’est ce qu’on appelle un gros fail.

« Un drogué aux pupilles dilatées » ?

La scène s’est déroulée dans un hall de l’aéroport international de Cincinnati/Northern Kentucky, aux États-Unis. 50 Cent prend son smartphone pour filmer un agent de nettoyage, qui semble mal à l’aise. Le rappeur pense être drôle en se moquant ouvertement du comportement du jeune homme, qu’il pense être sous l’emprise de la drogue. « Qu’est-ce que t’as pris avant de venir travailler ? », « Il est totalement défoncé, ici, à l’aéroport ! Les pupilles dilatées, tout ça… », « La nouvelle génération est totalement dingue !« , lance 50 Cent, hilare.

L’Américain de 40 ans continue ses remarques, malgré le silence et la gêne évidente du jeune homme, et poste carrément la vidéo sur son compte Instagram. Et là, c’est le drame.

Les excuses ne suffisent pas

50 cent pensait dénoncer « la nouvelle génération » qui banalise la drogue en postant cette vidéo, mais ce qu’il ne savait pas, c’est que l’agent de nettoyage qu’il a harcelé souffre de handicap… C’est une internaute qui a dévoilé l’information en postant un commentaire sous cette fameuse vidéo : « J’étais à l’école avec lui. Son nom est Andrew Farrel. Il a d’énormes problèmes d’anxiété sociale. Sa vie est assez dure sans tes stupides moqueries. ». Le jeune homme de 19 ans souffre en réalité d’agoraphobie, autrement dit, il a une phobie des lieux publics et de la foule. 50 Cent s’est largement fait  insulter sur les réseaux sociaux, l’obligeant à rapidement supprimé la vidéo.

Mais Kent Farrell, le père d’Andrew, a bien vu la vidéo et s’indigne : « C’est juste écœurant, très difficile à regarder (…) Il ne voulait pas parler, il ne voulait pas communiquer, il avance et il fait son travail ». Le rappeur a présenté ses excuses hier soir, 3 mai, mais l’erreur est faite. La famille Farrel demande désormais une réparation qui s’élève à 1 million de dollars pour leur page de crownfounding. Et si 50 Cent refuse, la famille compte bien le traîner en justice.

Source : staragora.com