On constate, après chaque séjour passé en bord de mer, qu’on rentre plein d’énergie et de positivité. L’impact qu’a la nature sur nous est tellement fort qu’on se demande quel est son secret.

Une équipe de chercheurs a mené une succession de tests et d’analyses scientifiques afin de saisir les mécanismes physiques et psychologiques mis en jeu.  Leur compte-rendu a été posté dans le magazine Health & Place.

Figurez-vous que la nature a toujours été « fructueuse », que ce soit sur le plan de la religion, de l’art ou de la médecine.

Des chercheurs ont mené un autre type de recherches qui se basent sur ce qu’on peut qualifier d’espaces « bleus » et « verts ».

D’après une étude sur l’urbanisation, des scientifiques ont constaté que les femmes qui habitaient autour d’espaces verts avaient une espérance de vie plus longue que la norme. En effet, cette « bouffée d’oxygène » nous aide à  nous ouvrir aux autres plus facilement, nous encourage à pratiquer du sport (tel que le yoga par exemple) et, surtout , atténue énormément le stress.

Quant aux espaces bleus, l’étude s’est portée sur 442 habitants de Wellington, la capitale de la Nouvelle Zélande. Les résultats obtenus sont semblables aux espaces verts, à part le fait que « la vue d’un espace bleu est significativement associée à des niveaux inférieurs de détresse psychologique », d’après Ambre L. Pearson de l’Université d’État du Michigan, géographe de santé.

Somme toute, vivre en pleine nature ne peut être que bénéfique.

Qu’attendez-vous pour déménager ?

Précédent1 sur 3
La suite à la prochaine page