Au-delà du nombre de chirurgies effectuées, les gynécologues américains rapportent aussi que de plus en plus d’adolescentes demandent ce genre de procédures. La plupart veulent une réduction des petites lèvres pour raisons esthétiques. Face à cet intérêt croissant, l’association américaine des gynécologues et obstréticiens vient de publier de nouvelles recommandations officielles, encourageant les spécialistes à éduquer et rassurer les jeunes patientes, ainsi qu’à dépister des troubles psychiatriques liés à l’obsession des défauts physiques supposés. Si la labioplastie est également de plus en plus populaire chez les femmes plus âgées, notamment celle qui ont eu des enfants —on parle de «réjuvénation vaginale»—, il est plus inquiétant que le phénomène touche aussi les moins de 20 ans.

Late night mood with @amberrdaviss ☀️🌴✌️#thebikinigram #humpdayworthy @hump.day Snapchat Humps.TV

A photo posted by 🌴The Bikini Gram🌴 (@thebikinigram) on

La suite à la prochaine page