Du matériel de plus en plus efficace et qui produirait moins de blessures ?

De nos jours, les forces de polices sont équipées d’outils que nous connaissons bien. Le problème, c’est que leur matériel actuel, entre gaz lacrymo et flash-balls, causent parfois des blessures graves et irréversibles, voire même dans certains cas, des morts. Même le fameux taser aurait causé trois décès en France depuis son entrée en service.

 

C’est pourquoi de nombreux projets sont déjà en cours depuis un certain nombre d’années. L’objectif : réussir à créer le matériel le plus efficace possible pour neutraliser un individu en causant le moins de dégâts possible sur le corps.

 

Ce fusil au look très particulier, le PHaSR, projette deux lasers ayant pour but d’aveugler temporairement sa cible. Néanmoins, on ne sais pas vraiment ce qu’ont donné ces tests. Une version pour policiers, moins puissante et dotée de systèmes de sécurité limitant les risques a été développée et autorisée en 2012.

 

Un autre projet est déjà testé sur le terrain par l’armée américaine : l’Active Denial System (ADS). Cet engin est capable d’envoyer une forte décharge de rayon électromagnétique à une portée atteignant le kilomètre, qui déclenchent une forte sensation de brûlure sur un être humain s’il est touché. A priori douloureux mais sans danger (sur 11 000 cobayes testés, seuls deux ont eu des brûlures au second degré), ce système a plusieurs défauts notamment sa taille, et les 16 heures de préparation requises.

 

système ADS

Source photo : boredlion.com

 

Néanmoins, les études se poursuivent et des versions plus petites et moins coûteuses en énergie devraient bientôt voir le jour. Il est déjà déployé dans certains centre de détentions, et les forces chinoises travaillent sur leur propre version de l’appareil.

 

Pensez-vous que le développement d’armes de ce genre soit une bonne chose, étant donné leur aspect non-létal ?

Précédent1 sur 2
La suite à la prochaine page