Non, pour ceux qui s’interrogent, Genaro n’a pas recours à Photoshop pour gommer tous les passants mais a juste énormément de patience. Il passe beaucoup de temps à arpenter les rues, en attendant qu’elles se vident, petit à petit. Et la tâche n’est pas mince. « Les poses très longues effacent les passants, mais pas les voitures et leurs phares. De minuit 30 à 4h à peu près je trouve difficilement des moments de 20 à 30 secondes vides. Mais de 4h à 6h 30 c’était littéralement magique, il n’y a quasiment personne dans les rues », a-t-il ainsi expliqué à Phototrend.

 

Montmartre

Parvis du Louvre

Précédent1 sur 3
La suite à la prochaine page