Les talons hauts c’est beau, mais ça fait (souvent) mal. Voici sept conseils ultimes pour arrêter de souffrir pour être belle.

model_on_catwalk

La bonne chaussure

Si vous avez tendance à souffrir en talons mais que vous ne voulez pas renoncer à prendre un peu de hauteur, choisissez une paire moins susceptible que vous supplicier les pieds. Dans le top 5 : les compensés (bien sûr) mais aussi les boots à talons (qui maintiennent mieux le pied que les sandales), les talons carrés (très tendance et plus stables que les aiguilles) ou les chaussures à plateformes (pour une cambrure moins trash). Et on n’oublie pas d’acheter sa nouvelle paire d’escarpins le soir, quand les pieds sont un peu gonflés. Ça évite d’acheter une demi-pointure trop petit par mégarde.

Une pédicure

Prendre rendez-vous chez un pédicure voire un podologue peut changer la vie (n’ayons pas peur des mots). Parce que des ongles mal coupés ou incarnés, un hallux valgus ou des cors sont absolument incompatibles avec le port de talons. Ça sera aussi l’occasion de faire enlever au scalpel la couche de corne de 2 centimètres qui recouvre vos talons. Jouissif.

De quoi prévenir les ampoules

Vous savez pertinemment que vous allez finir la journée avec une ampoule de la taille d’un oeil sur le talon ? Alors pré-ve-nez. Les pansements hydrocolloïdes ne servent pas qu’à soigner les ampoules, mais aussi à éviter qu’elles n’apparaissent. Il existe aussi des crèmes préventives qui diminuent le frottement à shopper dans les boutiques de sport.
Précédent1 sur 3
La suite à la prochaine page