Lui, à gauche, c’est Mason Wells. Un jeune américain de 19 ans qui a curieusement été présent lors de trois attentats récents : Boston, Paris et Bruxelles…

Mason Wells est un jeune américain de 19 ans qui semble-t-il a beaucoup de chance. Il a fait partie des quelques 200 blessés des attentats de Bruxelles. Hors de danger, il souffre notamment de brûlures aux mains, aux jambes et au visage. Mais là n’est pas sa veine…

De fait, le 15 avril 2013, il était déjà présent lors des attentats de Boston et deux ans après, il était également à Paris lorsque la capitale a été frappée par les attentats du 13 novembre dernier. 

Boston, Paris, Bruxelles : trois villes, trois destins. Mason Wells y était. « C’est la troisième fois que notre fils est lié de façon plus ou moins directe à des explosions de bombes » déplorent ses parents. Mais Chad, son papa, semble voir le verre à moitié plein : « Nous voyons cela comme une bénédiction, pas comme une terrible malédiction ».

dailymail

Jeune missionnaire pour sa communauté mormone, Mason Wells voyage très souvent. Ce qui explique en partie pourquoi il était présent dans les trois capitales.

S’il a été touché directement par les trois attentats, c’est en revanche la première fois que le jeune homme en ressort blessé. Lors du marathon de Boston, il était à quelques dizaines de mètres de l’explosion et en novembre dernier, Mason était dans Paris.