Une infirmière qui s’occupait de patients qui n’en avaient plus pour très longtemps à vivre a décidé de révéler les 5 regrets les plus courants émis par ceux/celles qui se trouvaient sur leur lit de mort. 

Personnellement, j’en viens à me remettre en question et il faudrait peut-être que je revoie mes priorités !

1 – « J’aurais aimé avoir le courage de vivre ma vie comme je le souhaitais, et non pas comme les autres le voulaient ».

C’est le regret qui lui a été le plus souvent confié. Beaucoup de gens qui voient leur vie défiler dans leur tête regrettent de ne pas avoir vécu leur vie comme ils le souhaitaient par peur du jugement des autres. Votre vie vous appartient, vous en faites ce que vous voulez.

2 – « J’aurais aimé ne pas travailler autant ».

En général, l’infirmière affirme que ce regret a été prononcé par des hommes. De plus, elle mentionne que ces patients sont souvent morts de maladies liées au stress. Vous devez donc trouvé une solution pour vous détendre et pour ne pas vous stresser autant à cause de votre travail.

3 – « J’aurais aimé avoir le courage de dire tout ce que je pensais ».

Beaucoup de gens gardent ce qu’ils pensent pour eux. Résultat? Ils se rongent de l’intérieur et regrettent de ne pas avoir dit ce qu’ils pensaient au moment où il le fallait. Tout comme pour les gens qui travaillent dur, ces gens meurent de maladies liées au stress et à l’anxiété. Lorsque vous dites ce que vous pensez, vous avez des relations beaucoup plus saines. Certes, vous perdrez des gens qui ne sont pas capables de voir la vérité en face, mais au moins vous vous porterez mieux à l’intérieur.

4 – « J’aurais aimé garder le contact avec certains amis ».

Très souvent et jusqu’aux derniers instants de leur vie, les gens ne réalisent pas l’importance de garder contact avec certains de leurs amis de longue date. Beaucoup de gens perdent de vue d’autres personnes qui comptaient beaucoup. Vous devez absolument trouver le moyen et le temps d’entretenir vos relations amicales. N’oubliez pas que tout ce qu’il vous reste à la fin de votre vie c’est vos souvenirs, vos amis et votre famille.

5 – « J’aurais aimé vouloir être heureux ».

La majorité des gens réalisent trop tard qu’être heureux est un choix de vie. Ils se contentent du minimum par peur du changement et finissent par se convaincre qu’ils sont heureux dans leur petit monde, sans vraiment se questionner.

Espérons que ces 5 regrets vous feront réfléchir, il n’est jamais trop tard pour se réveiller et pour profiter de la vie comme il se doit !